Italian pharmacy online: cialis senza ricetta medica in farmacia.

Neuroleptiques

LES NEUROLEPTIQUES
Ils sont essentiellement utilisés dans le traitement des psychoses. Les neuroleptiques (NL) sont des médicaments symptomatiques, c’est-à-dire qu’ils traitent les manifestations d’une psychose aiguë ou chronique. En améliorant l’état psychique ils: Récemment le terme « antipsychotique » a été introduit pour les nouveaux neuroleptiques. Action pharmacologique des neuroleptiques: Les NRL diminuent le fonctionnement des neurones dopaminergiques (ils sont antagonistes dopaminergiques non sélectifs des récepteurs post- synaptiques ) Les NRL bloquent aussi d’autres récepteurs : -adrénergiques (effet hypotenseur orthostatique et sur le rythme cardiaque) -cholinergique, (diminution des sécrétions…) Histaminergique (sédation + baisse de la vigilance) Principaux effets des neuroleptiques sur le SNC,
recherchés en thérapeutique

- Effet sédatif
Intérêt / symptomatologie (agitation délirante ou
maniaque.)
- Effet antipsychotique
Réduction de la symptomatologie délirante et
hallucinatoire en quelques jours ou quelques
semaines. C’est l’ effet thérapeutique majeur de ces
médicaments;
- Effet antidéficitaire

Il limite l’ apragmatisme souvent rencontré dans les
psychoses chroniques.
Les neuroleptiques commercialisés
On distingue:
* Les neuroleptiques
de 1ère génération (NLPG)
, dit typiques ou classiques
Il sont anciens et associés à des effets indésirables
neurologiques
* Les neuroleptiques
de 2de génération (NLSG),
mieux tolérés sur ce plan.
On les nomme aussi neuroleptiques atypiques ou
antipsychotiques

* Les formes retards dont les représentants sont
issus des 2 générations: Neuroleptiques d’action
prolongée (NAP)


Les neuroleptiques classiques (NLPG):
Représentants (voir tableau)
D’un point de vue pharmacologique :
¤ Les NRL « classiques » ont en fonction des
molécules des actions :
- antiproductives c-a-d antihallucinatoires,
antidélirantes vis-à-vis des symptômes positifs (NRL
incisifs)
- sédatives :Ils agissent sur l’angoisse, l’agitation
psychomotrice et sur les troubles du sommeil (NRL
sédatifs)
- désinhibitrices ou antidéficitaires vis-à-vis des
symptômes négatifs

NL de première génération (NLPG)

Phénothiazines
LARGACTIL
MODITEN, MODECATE
PIPORTIL
NEULEPTIL
FLUANXOL
butyrophenones
DIPIPERON
benzamides substitués
DOGMATIL
Sultopride PANPHARMA
TIAPRIDAL
Les neuroleptiques de deuxième génération (NLPG):

Les «nouveaux» neuroleptiques = «antipsychotiques» ou « neuroleptiques atypiques», sont: - aussi efficaces que les + anciens sur les signes «positifs» (délire, hallucinations, excitation) -semblent un peu + efficaces sur les signes « négatifs » (ralentissement, retrait affectif) du fait de leur action pharmacologique « originale ». Ils ont en général « - » d’effets II, et la prise journalière peut être + simple qu’avec les anciens NRL. L’un d’entre eux, la clozapine (LEPONEX®) agit sur certaines formes résistantes aux autres TRT ou pour lesquels la tolérance est mauvaise.
NL « atypiques » de seconde génération (NLSG)

Dibenzodiazépines
Quinolinone
Benzisoxazole

NL d’action prolongée (NAP)

Les NAP s’administrent tous par voie IM, à raison
de 1 inj. / 2 ou 3 semaines ou +, selon la
spécialité
– (avec une exception : le clopixol ASPTM d’une – Ils permettent un TRT dans des structures légères d’hospit. (HDJ . ) mais ne sont utilisables que
chez des malades stabilisés

Lors de la 1ere inj., (technique générale des « relais) on administre en même temps un NL « classique » à ½ vie courte et le NAP. Le NL (à ½ vie courte) est à poursuivre jusqu’à ce que le NAP agisse.
NL d’action prolongée (NAP)

SPECIALITE
MODECATE
TRILIFAN
FLUANXOL
CLOPIXOL
2-3 jours
CLOPIXOL
PIPORTIL L4 5 – 11 jours
RISPERDAL
De façon générale, quelle que soit la « génération » de NL considérés: Formes galéniques: Adaptées aux besoins : action rapide (IV) ; orale (gttes buv ; CP ; formes OroTM ; velotabTM) ; prolongée (=> NAP : -> observance +++) Délai d’action : en gén. Réponse en 4 ou 6 semaines ; 3 à 4 mois nécessaires pour apprécier le bénéfice. Indications des neuroleptiques:
Indications principales : LES PSYCHOSES :
aiguës : trouble schizophréniforme, épisode maniaque, mélancolie délirante chroniques : schizophrénie, trouble délirant Indications annexes :
Troubles psycho-comportementaux des démences
manifestations comportementales des troubles de personnalité (anti-sociale, borderline.) Trouble obsessionnel compulsifs (TOC) et maladie de Gilles de la Tourette Troubles du comportement de l’enfant
dépression (en asso. avec un AD) NOZINAN®,
TERCIAN®

Anxiété (si échec des TRT classiques): HALDOL®
Agitation et agressivité (éthylisme et sujets âgés):
TIAPRIDAL®

Algies intenses ;Vomis
sements etc…
Effets II des neuroleptiques au niveau du SNC
CONSEQUENCES PRATIQUES
ACTIVITE des NL
Sédative
Altération de la vigilance. Risque ++ si conduite. Attention aux intéractions médicamenteuses (majoration ++) Neurologiques
Extrapyramidaux (cf
marche, difficulté à effectuer certains maladie de
Parkinson)
involontaires de la face) qui peuvent être corrigés (cf correcteurs) Manifestation d’akinésie et autres troubles Sur la T ° corporelle
Activité sur les centres hypothalamiques, pouvant s’inverser en « syndrome
malin aux neuroleptiques » -
gravité +++

Action GABAergique
Effets II des neuroleptiques au niveau:
-du SNA
-endocrinien
-hors sytème nerveux et équilibre hormonal

ACTIVITE
CONSEQUENCES PRATIQUES
Système nerveux
1) Troubles neurovégétatifs : diminution autonome (SNA)
des sécrétions (risque de glaucome, glaucome prostatique et sécheresse de bouche) 2) action parasympathomimétique : hypotension orthostatique 3) Syndromes extrapyramidaux Rythme cardiaque
Troubles hormonaux
1) Troubles sexuels Baisse de la libido (H et F), troubles de l’éjaculation, aménorrhée, galactorrhée 1) Troubles métaboliques Prise de poids, perturbation du bilan lipidique Effets diabétogènes (surtout chez les NL récents) Effet lié à la formule
Photosensibilisation, avec dépôts cornéens chimique des NL
Toxicité hématologique
Agranulocytose et leucopénie (Clozapine) NB: Les NL de 1ere et 2e génération ne sont pas superposables / aux effets indésirables: NLSG: Absence d’effets extrapyramidaux ; mais abaissement du seuil épileptogène Effets métaboliques: ++ olanzapine (ZYPREXA) exception : l’aripiprazole (ABILIFY) - Diabète et dyslipidémie (clozapine et Prise en charge et corrections des effets II Le Syndrome Malin des Neuroleptiques (SMN) Exceptionnel mais grave => rigidité musculaire; fièvre, hypersudation, de la pâleur et/ou troubles de la conscience. éducation; hygiène de vie; mesures diététiques Examens et bilans à l’instauration du traitement par
neuroleptiques
examen neurologique (signes neurologiques
mineurs)
Biologie préalable: NFS, créatinine, bilan
hépatique, glycémie, ionogramme sanguin,
triglycérides et cholestérol, test de grossesse


ECG, EEG
Surveillance clinique : température, tension artérielle, transit intestinal, mouvements anormaux, poids et BMI
Surveillance infirmière d’un TRT par neuroleptiques

A l’instauration du
Surveillance ultérieure
Points à surveiller
traitement
Constantes vitales
premiers jours de traitement. (stabilité thermique et risque de syndrome malin) Fonctions supérieures
Signes extrapyramidaux
précoces (dyskinésies
aiguës, akathisie,
syndrome parkinsonien)
Signes extrapyramidaux
Evaluation clinique des Evaluation clinique Conduction cardiaque
Suivi éventuel chez les NL les plus « toxiques » Grossesse
Dosage des Bêta HCG S’assurer de la mise en chez les femmes en âge oeuvre d’une de procréer Hyperprolactinémie

Surveillance infirmière d’un TRT par neuroleptiques
(suite)

diabète
Hyperlipidémie
Surveillance hépatique
et rénale
Surveillance
hématologique
Cataracte
l’interrogatoire. Chez les sujets de plus de 40 ans, examen

Source: http://ifsi.paca.free.fr/cours/cours%20formateurs/anat-phy-pharma/pharmaco/Neuroleptiques.pdf

aiha-rms.org

Please review and answer these questions to help ensure the safety of the community blood supply and help your donation process be more efficient. If you answer yes to any of these questions on the day you present to donate, you will not be eligible to donate at that time. 1. Do you weigh less than 110 pounds or more than 350 pounds?3. Are you ill or not feeling well today?4. Are you

nutrifisio.com.br

Conservative management in neurogenic bladder dysfunctionA few decades ago, urinary diversion, usually with an ilealThe neurological conditions that cause urinary tractconduit, was the ultimate outcome for most children with spinadamage in children may be congenital, idiopathic, or lessbifida. The revolutionary institution of clean intermittentfrequently are secondary to a trauma. The detail

Copyright © 2010-2014 Pharmacy Drugs Pdf